Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

02/03/2015

ASUS PC Portable Batterie pour U30J

Dpuis l’arrivée des écrans tactiles, les constructeurs de PC portables conçoivent des machines de plus en plus délirantes. Ecran rotatif, écran détachable, mode tablette, mode tente… impossible aujourd’hui pour l’utilisateur de ne pas trouver une machine capable de répondre à ses besoins, aussi spécifiques soient-ils. Dans cette lignée de machines convertibles, Acer annonce sur l’IFA les Aspire R13 et R14, des modèles 13 et 14 pouces équipés d’écrans tactiles pivotants. Un concept pas franchement nouveau puisque Dell l’avait d’ailleurs exploité sur son Dell Inspiron Duo, un peu tombé aux oubliettes. Bref, ces Aspire R13 et R14 autoriseraient aujourd’hui jusqu'à 6 modes d’utilisation différents…

Le premier bon point est que l’ergonomie quasi sans limite de ce R13 ne nuit pas trop au gabarit de l’appareil : 2,5 cm d’épaisseur pour 1,5 kg. Parmi les déclinaisons de l’Aspire R13, certains seront équipés d’écran IPS Full HD (1920 x 1080 pixels), d’autres, plus haut de gamme, de dalles de super haute définition : 2560 x 1440 pixels. Voilà qui explique – en partie du moins – que le ticket d’entrée soit à 999 euros. Comme toujours, Acer proposera plusieurs configurations, plus ou moins performantes (Intel Core i5 ou Core i7), avec, pour les plus haut de gamme, des disques SSD et jusqu’à 8 Go de mémoire vive. Acer proposera également en option (payante) l’Active Pen, un stylet permettant d’écrire ou de dessiner sur la dalle via 256 niveaux de pression. Il faudra attendre la fin de l’année pour connaître en détail l’équipement et les prix de cette gamme.
La série 14 pouces sera constituée de machines plus abordables (à partir de 499 euros), mais il sera toujours possible de bénéficier de versions plus puissantes. La gamme démarrera avec des modèles sous Intel Core i3 (jusque Core i7), une capacité de mémoire vive échelonnée de 4 à 12 Go et une capacité de stockage de 500 Go à 1 To via un disque dur mécanique classique. Pour l’écran 14 pouces tactile, l’entrée de gamme sera équipée de dalles HD (1366 x 768 pixels) tandis que les modèles plus chers disposeront de dalle WQHD (2560 x 1440 pixels). Pour profiter de cette très haute définition, y compris dans des applications plus gourmandes (les jeux vidéo sans doute), Acer déclinera des machines intégrant une carte graphique Nvida GeForce 820M. La gamme Acer Aspire R14 sera disponible à partir du mois d’octobre.
<p>Acer a profité de l'IFA pour présenter deux nouveaux ordinateurs portables hybrides : les R13 et R14. Le 13 pouces se dote d'une nouvelle charnière, baptisée Ezel Aero, qui lui permet de faire pivoter son écran à 360°, tandis que le R14 se contente d'une charnière similaire à celle des Yoga de Lenovo. Ils viennent donc compléter la gamme R, qui pour l'instant ne comportait que le 15 pouces Aspire R7.

Le R13 est donc un pc portable hybride. Avec sa charnière Ezel Aero, il propose plusieurs modes d'utilisation comme le mode tente, le mode tablette, mais aussi le mode Ezel que nous avions découvert avec sur l'Aspire R7. 
Au niveau de la configuration, Acer à choisi deux processeurs Intel Core Haswell Refresh : un i5 et un i7. Ils sont accompagnés d'un maximum de 8 Go de mémoire. Le stockage est quant à lui assuré par un SSD dont la capacité va de 256 Go à 1 To. La partie graphique se limite à l'iGPU. La dalle de l'écran sera disponible en deux définitions, une Full HD (1920 x 1080 px) et une WQHD (2560 x 1440 px). Cette dernière dalle exploitera la technologie IGZO. Concernant les dimensions, le R13 est épais de 2,5 cm pour un poids de 1,5 kg.
Le R14 est quant à lui un hybride 14 pouces avec une philosophie quelque peu différente. La charnière, tout d'abord, est plus conventionnelle puisqu'elle ressemble à ce que l'on peut croiser chez Lenovo avec la série Yoga. Le choix des configurations est également plus large puisqu'elles s'étendent de l'Intel Pentium à l'Intel Core i7, avec un maximum de 12 Go. Le stockage est assuré par un disque dur mécanique avec une capacité allant de 500 Go à 1 To. La dalle se contente d'une définition HD (1366 x 768 px).

Batterie ASUS K53SC ,

Batterie ASUS X53E ,

Batterie ASUS U30J ,

Avec son R13, Acer continue à se tester sur le marché du PC portable tactile. Il est doté cette fois d'un système d'écran à bascule, une conception qui en rappelle une autre.

 

 

A l'arrivée de Windows 8, Acer a pris le train du tactile comme nombre d'autres constructeurs. Après avoir clairement loupé le coche avec son Aspire S7, la marque taïwanaise a sorti un R7 à la fois plus ambitieux et novateur, avec son système de charnière Ezel et un touchpad placé au-dessus du clavier.

Avec le R13, Acer redevient plus sage et s'attelle de nouveau à concevoir un ordinateur hybride qui puisse concurrencer un Lenovo Yoga, par exemple. Et cela tombe bien, puisque c'est justement à ce dernier que nous allons pouvoir comparer ce nouvel ultrabook d'Acer, qui présente quelques similitudes sur l'aspect PC hybride, comme nous allons le voir.
A l'heure des PC ultrafins, l'Aspire R13 semble plus massif et plus lourd que ne l'imposent les standards actuels. C'est le cas. Avec presque 1 500 grammes sur la balance et une épaisseur de 18 mm, on est loin de ce que la marque proposait avec son S7. D'autant que ces 18 mm sont présents sur l'ensemble du châssis, ce qui renforce l'impression d'une épaisseur importante.

Le plastique utilisé par Acer ne flatte pas davantage les yeux, pas plus que la surface très brillante choisie par le constructeur pour habiller le dos de l'écran : les traces de doigts s'en donnent ici à cœur joie.
Il n'en reste pas moins que l'Aspire R13 est une machine bien finie, robuste. La charnière, notamment, semble digne de confiance : après une course plutôt souple jusqu'à un angle d'une centaine de degrés, le mécanisme se durcit fortement jusqu'à ce que l'écran prenne un angle de 180°.

On ne comprend toutefois pas pourquoi cet angle est aussi important, sachant que l'écran à bascule de l'Aspire R13 offre déjà un grand nombre de positions et que ces 180° ne sont pas exploités par le mécanisme.

Ce système d'écran qui pivote dans son cadre, nous vous l'avions déjà présenté lors du test de l'Inspiron Duo de Dell, il y a presque 4 ans. Un mécanisme que personne n'avait exploité depuis. Est-ce à cause de la difficulté technique qu'impose le passage des connecteurs de l'écran en deux petits points de la charnière ? Ou est-ce simplement un problème d'adoption de la part des utilisateurs ?
Il est vrai que ce mouvement de bascule n'est pas forcément intuitif et au premier abord, on hésite un peu pour trouver le geste le plus efficace. On y parvient finalement assez bien, aidé par le bon équilibre de la machine. Seule l'encoche, placée sous le touchpad et qui aide à soulever l'écran, aurait peut être gagné à être un peu plus profonde.
Sur les 6 modes que propose l'Aspire R13 (qui se contorsionne à la manière d'un Yoga), seuls deux nous ont réellement été utile : la position « classique », et celle où l'écran est complètement couché sur le clavier. Toutefois, le système de pivot choisi par Acer offre à cette machine une multitude de positions. Qui peut le plus peut le moins, et ceux qui trouveraient un usage pour les autres modes pourront compter sur le R13.

Finalement, nous n'avons que deux principaux griefs envers cette expérience tactile. Le premier est d'ordre logiciel : pourquoi diable Acer s'est-il senti obligé de modifier le thème de Windows à chaque changement de position ? Inutile et surtout coûteux en temps pour l'utilisateur, tant cette modification peut ralentir la machine. Un passage par l'Acer Quick Access pour désactiver cette fonctionnalité s'impose...

Le second concerne l'enfoncement de la dalle en son milieu lorsqu'on l'utilise au doigt, ce qui est gênant à l'usage. C'est le cas de la très grande majorité des convertibles, certes, mais étant donnée l'épaisseur de l'écran du R13, on s'attendait à mieux.
Comme sur l'Aspire S7, le R13 ne dispose que de cinq rangées de touches. Ce qui induit quelques originalités, comme la touche F10, qui contient aussi le à, le 0 et le @, soit un total de 4 caractères. Mais il n'est plus question cette fois de combinaison de touches alambiquée pour parvenir à faire un @. Ouf.

La touche Suppr déplacée à côté d'un pavé directionnel toujours aussi réduit, ou la touche Maj gauche encore une fois ridiculement petite, sont en revanche des problèmes qui perdurent. Tout comme la course très faible sur l'ensemble du clavier. Cela reste cependant moins gênant que sur le S7, car le clavier ne s'enfonce pas autant que sur le premier ultrabook tactile de la marque.
On apprécie en revanche le rétroéclairage bleu directement sur les touches (pour éviter les fuites de lumière), ou le touchpad. Ce dispositif de pointage est assez confortable, particulièrement lorsqu'il s'agit de l'utiliser à deux doigts pour du défilement. Et si Acer l'a disposé très bas, à l'usage, ce n'est pas du tout gênant.

Alors que Lenovo a fait le choix audacieux (et pas forcément payant) du nouveau Core M d'Intel, Acer a joué la carte de la sécurité en optant pour un processeur de la seconde génération Haswell, en l'occurrence le Core i5-4210U. Ce dernier est cadencé entre 1,7 et 2,7 GHz (en Turbo), se charge de l'affichage via son HD 4400 et est épaulé par 8 Go de mémoire vive. Acer propose également des versions de son R13 en Core i7.

Pour évacuer la chaleur provenant de ces composants, Acer a prévu une prise d'air par le dessous, et une expulsion via deux larges ouïes à l'arrière de la machine. Cela devrait éviter à l'Aspire R13 les soucis de surchauffe que connaissent Surface Pro 3 ou le Yoga 3 Pro.
Côté stockage, Acer propose un SSD signé Kingston. Ce dernier peut prendre plusieurs capacités, de 18 à 512 Go. Notez également la présence de 3 ports USB, d'un port HDMI plein format, et d'un lecteur de cartes mémoire.
Concernant l'écran de l'Aspire R13, notre modèle de test était équipé d'une dalle Full HD. Les plus exigeants pourront choisir les modèles WQHD (2 560 par 1 440 pixels), afin d'obtenir une résolution plus importante. Notre Aspire R13, pour sa part, nous a plutôt convaincus de ce point de vue : un contraste de 874:1 avec une luminosité de près de 400 cd/m², une colorimétrie équilibrée et plutôt correcte (deltaE inférieur à 6), et une quantité de reflets inférieure à ce que nous attendions d'une dalle tactile, et donc recouverte de verre.

Notez enfin qu'Acer a la bonne idée de livrer avec son Aspire R13 un stylet plutôt bienvenu sur un écran dont le pitch est un peu faible pour le doigt sur certaines applications.
Nous avons voulu comparer les performances de l'Aspire R13 avec deux de ses concurrents du moment, le Lenovo Yoga Pro 3 et la Surface 3 Pro de Microsoft.
Face au Core M du Yoga, le Core i5 de portable Acer sort presque toujours gagnante. C'est évidemment moins le cas face au Core i5-4200U de la tablette de Microsoft, dont la fréquence d'horloge est légèrement supérieure. Le SSD choisi par Acer montre également de belles dispositions, particulièrement en lecture séquentielle et, plus important, en écriture aléatoire.

La bonne capacité de l'ultrabook d'Acer en matière d'évacuation de chaleur se retrouve sur un test long comme celui de l'encodage vidéo (Mediacoder) : point d'abaissement de fréquence ici, avec au final une opération moins longue que ses concurrents. Le compromis puissance / échauffement est également intéressant (le processeur n'excède pas 70°C). Le tout pour des nuisances sonores non négligeables, évidemment, mais le bruit sourd n'est pas si gênant. Et mieux vaut un portable un peu bruyant en charge qu'un PC qui n'exploite pas pleinement ses composants.

Enfin, avec un peu plus de 7 heures d'autonomie, l'Aspire R13 dispose d'une endurance confortable. Merci à la batterie de 52 Wh.
Notre dernier test d'ultrabook Acer était l'Aspire S7. Le contraste entre ce modèle et le R13 est saisissant. Acer a en effet revu à la baisse ses prétentions en matière de finesse, afin de proposer une expérience tactile digne de ce nom.

Chargeur ASUS X75V ,

Chargeur ASUS A53S ,

Chargeur ASUS G74SX ,

Cet écran à bascule n'est pas la panacée, mais il est fonctionnel et offre une alternative par rapport au Yoga de Lenovo, sans avoir à utiliser une charnière trop complexe. Cette machine profite d'une autonomie confortable, d'un écran de qualité et affiche de bonnes performances, 3D mise à part. Et c'est déjà pas mal.

Au rang des mauvais points, on trouve le poids, un peu élevé, et un clavier très perfectible. Mais c'est surtout le prix qui risque de dissuader la plupart d'entre vous : à près de 1 000 euros la version Core i5 / 128 Go, la note nous paraît trop salée. Même si la présence d'une pochette de transport est un petit plus et celle du stylet un véritable atout.
Sur son stand du salon de l’IFA 2014, Acer présente 4 nouveaux modèles hybrides à écran tactile multi-touch transformables en Tablettes, les Aspire R13 et R14, ainsi que les Switch 10 et 11 à écran détachable.
L’Acer Aspire R13 est un ultraportable doté d’un écran IPS tactile multi-touch de 13.3 pouces 6-en-1 grâce à son écran qui pivote à l’intérieur de son cadre. Les utilisations les plus courantes sont bien sûr le mode PC et le mode Tablette, l’écran recouvrant alors complètement le clavier.

Élément intéressant, l’écran de l’Aspire R13 pourra adopter une définition de 1920x1080 (Full HD) ou de 2560x1440 (WQHD). L’écran tactile peut être utilisé avec un ou plusieurs doigts, ou bien grâce au stylet Active Pen fourni pour plus de précision.

En son cœur, l’Acer Aspire R13 embarque un processeur Intel Core i5 ou Core i7 Haswell, jusqu’à 8 Go DDR3 1600 MHz de mémoire vive, ainsi qu’un disque dur ou un SSD en tant que système de stockage. Il mesure 25mm d’épaisseur, pèse 1.5 Kg et s’annonce à partir de 999 euros (sans Active Pen). Il serait commercialisé en novembre prochain.
L’Acer Aspire R14 adopte lui un écran tactile multi-touch de 14 pouces offrant une définition standard de 1366x768. Il peut être ouvert à 360° afin de se transformer en Tablette.

Au programme de l’Acer Aspire R14, un processeur Intel Core i3 à Core i7, un disque dur de 500 Go à 1 To ou un SSD, une mémoire vive de 4 Go à 12 Go DDR3 1600 MHz, une option de dalle haute résolution (2560x1440) ou encore une option de carte graphique dédiée GeForce 820M. Il est attendu dès le mois prochain à partir de 499 euros.

Acer présente également à Berlin ses ultraportables hybrides Switch 10 et Switch 11 équipés d’un écran tactile multi-touch détachable (système de charnières magnétiques) Full HD Gorilla Glass de respectivement 10.1 pouces et 11.6 pouces, avec respectivement des définitions standards de 1280x800 pour le premier et de 1366x768 pour le second.
L’Acer Aspire Switch 10 intègre un processeur Atom Quad Core (probablement Bay Trail), 2 Go DDR3L 1600 MHz de mémoire vive et une solution de stockage eMMC de 32/64 Go.

Son épaisseur est limitée à 20.2 mm (8.9 mm pour l’écran/Tablette) et il pèse 1.17 Kg (580 gramme pour la Tablette). Son autonomie annoncée est de 8 heures en version classique, et de 7 heures en version Full HD. Il est attendu ce mois-ci à partir de 299 euros.
L’Acer Aspire Switch 11 peut embarquer une configuration plus musclée. Un modèle est en effet annoncé avec un processeur Core i5 Haswell basse consommation, 4 Go DD3 1600 MHz, un SSD de 128 Go, un écran Full HD, une webcam HD avec micro, des modules sans-fil Bluetooth 4.0 et Wi-Fi n, une sortie vidéo micro-HDMI, un lecteur de cartes microSD, 1 USB 3.0 et 1 USB 2.0.
L’Aspire Switch 11 sera aussi décliné dans une version plus modeste comprenant un processeur Atom Z3745 Quad Core, 2 Go DDR3L 1600 MHz, une solution de stockage eMMC de 32/64 Go, un écran de 1366x768, une webcam VGA avec micro et 2 USB 2.0.

Les commentaires sont fermés.